Le style néo-gothique est un style architectural né au milieu du XVIIIème siècle en Angleterre. Avec la montée du romantisme, certains amateurs éclairés tels Horace Walpole ou William Beckford ont fortement contribué à l’émergence d’un engouement pour le Moyen Age, les Arts médiévaux et le pittoresque qui devint une nouvelle qualité esthétique. On se souvient de Fonthill Abbey ou Strawberry Hill, charmantes folies au luxe abondant. Au XIXème siècle, le néo-gothique acquit sa renommée grâce aux œuvres de Pugin et de Ruskin. La construction de style Néo-Gothique la plus célèbre de Pugin est la Chambre des Parlements de Londres construite entre 1836 et 1852.
Lire la suite ICI
Le tableau Pinterest ICI

Une paire de putti ailés en bronze doré soutenant un cartouche au monograme de E.J. Berwind se dressent au sommet d’un trumeau de forme architecturale à frise d’oves de couleur cuivrée et modillions en bronze doré à guirlande de fleurs. Ce trumeau forme un cadre élégant pour un bas relief en marbre de Carrare sculpté par Louis Ardisson.

Lire la suite ICI

Montage de l’Autel de Sainte-cécile from felix maison on Vimeo.
Une Vidéo “stop-motion” du montage de l’Autel de Sainte-Cécile pour la chapelle du Christ Roi à Nantes.
4 camions
250H de travail
650 kilos de platre
4,5 tonnes de marbre
14 978 photos
34,8 Go
(Musique: The Bloody Beetroots – Have mercy on us)



Jeudi 16 août 2012- Dîner en blanc de Québec: Un lieu gardé secret jusqu’à la dernière minute (Fontaine de Tourny, Québec); 1200 personnes ne sachant pas où …


See on www.youtube.com

Estampille Objet d’Art , Septembre 2012:

Marqueteries virtuoses au XIXe Siècle : Brevets d’invention :Rivart, Cremer, Fourdinois, Kayser Sohn et Duvinage.
Marc Maison et l’historienne Emmanuelle Arnauld ont uni leurs connaissances pour explorer ce domaine fort négligé en privilégiant cinq créateurs « à brevets », des années 1840 à la fin du siècle, tous spécialistes de marqueterie, en faisant la part belle aux artistes français, reconnus en Europe comme les plus accomplis : Julien-Nicolas Rivart, inventeur d’un procédé de marqueterie de porcelaine ; Joseph Cremer, spécialiste de la technique Boulle ; Henri-Auguste Fourdinois, héritier d’une entreprise paternelle fameuse et qui mit au point une technique de marqueterie en plein et en relief ; l’entreprise allemande Kayser Sohn, spécialiste du métal uni à la nacre ; Pierre-Ferdinand Duvinage, enfin, qui renouvela le travail de l’ivoire. Un voyage captivant au coeur de ce XIXe siècle si créatif.
MARQUETERIES VIRTUOSES AU XIXe SIÈCLE, éditions Faton, 82 pp., 92 ill.


Je cherchais depuis des semaines (des mois) une occasion de reparler de la Fontaine de Tourny de la Ville de Québec, et ce mois d’août m’en a donné 2. En 2006, nous avons vendu au groupe Simons, représenté par Peter Simons, une extraordinaire fontaine en fonte de fer, médaille d’or de l’Exposition Universelle de 1855. Je veux rappeler que cette fontaine fut offerte par la Maison Simons ” M. Simons a précisé qu’il avait à cœur d’offrir un cadeau d’importance à la ville et aux gens de Québec. La famille Simons tenait par ce geste à souligner de façon particulière la fidélité et la contribution des Québécois à l’évolution de son commerce de mode au détail, établi au cœur du Vieux-Québec depuis 1840. “

En lire plus »

Autel d’église en marbre au gisant de Sainte Cécile


Dans la série des éléments insolites de la collection de Marc Maison, nous vous proposons aujourd’hui d’acheter un autel d’église en marbre au gisant de sainte Cécile !

En lire plus »

Aujourd’hui, dans les Petits posts d’Histoire de l’Art de Daisy House, je vous propose quelques mots sur un sculpteur atypique du XVIIIè siècle, Franz Xaver Messerschmidt.
Né le 6 février 1736 en Allemagne, il est d’abord formé à la sculpture sur bois par son oncle. Très vite, il part étudier à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne et voyage en Italie. Sa formation académique lui vaudra des commandes prestigieuses des plus grandes cours royales européennes. En parallèle, cet esprit libre créa, dans l’intimité de son atelier, de fabuleuses « têtes de caractère » en métal ou en albâtre : personnages masculins grimaçant, riant ou pleurant avec un rendu des expressions et des mouvements du visage hors du commun. L’idée lui serait venue en se regardant dans un miroir alors qu’il souffrait d’hallucinations.

En lire plus »

L’expo s’appelle ” Notre Terre ce joyau” mais le joyau n’était pas l’expo mais la collection permanente de minéraux de l’École des Mines situé au 1er étage de l ‘ancien Hôtel de Vendôme.
L’accueil chaleureux fait comprendre que peu de visiteurs quotidiens visitent les lieux.

En lire plus »

Toujours curieux des modes de la seconde moitié du XIXè siècle, nous avons en famille visité lee Pavillon chinois, la tour japonaise et le musée d’art japonais qui sont regroupés en “Musées d’Extrême Orient de Bruxelles.”
Cet ilot calme mais surprenant est situé à Laeken. Les deux premiers sont des commandes du Roi Léopold II à un architecte français Alexandre Marcel, le musée d’art japonais fut inauguré en 2006. L’Etat reçu le pavillon chinois en héritage à la mort de notre bon roi, ce fut ensuite géré par les Musées Royaux.

En lire plus »

Marc Maison vous présente son tout nouveau site Internet avec un affichage plus aéré. Si la présentation générale reste la même, quelques améliorations pratiques ont été apportées afin de vous rendre la navigation plus agréable et les recherches d’éléments plus fonctionnelles.

En lire plus »