Ce marbre très coloré et très apprécié des américains, était extrait de carrières françaises et a été rebaptisé Brèche d’Alep au début du 18ème siècle donnant de cette façon une provenance exotique à ce marbre du Tholonet. Il fut remis au gout du jour par le service des marbres du roi qui recherchait dans toute la France de beaux marbres pour les demeures royales. Fur également appelée Brèche Madame lorsque les soeurs du Roi les utilisèrent pour leur décoration.
Voir la suite
Et plus de photos sur le tableau Pinterest ” Breche d’Alep”

Sous la forme d’un wiki, voici le nom du dernier né de la famille Maison : un site Internet entièrement dédié au Japonisme
ou plus exactement au mobilier français d’inspiration extrême-orientale de la fin du XIXè siècle.
Vous y trouverez des ébénistes de renom, instigateurs de ce mouvement, comme Gabriel Viardot,

En lire plus »

Le 10 juin dernier, nous avons été invités au vernissage de l’exposition Émaux atmosphériques, La céramique « impressionniste » Cette expo a été organisée dans le cadre du festival « Normandie Impressionniste » et présente jusqu’au 26 septembre prochain cet aspect peu connu de la céramique du XIXè siècle. 130 pièces sont exposées afin de nous éclairer sur cette technique mise au point par Ernest Chaplet: la barbotine colorée. Avec la barbotine, le peintre peut, comme sur la toile, diviser sa touche en empâtements. La technique picturale impressionniste a ainsi été transposée sur céramique par les plus grands ateliers de ce temps: Haviland à Auteuil, Montigny-sur-Loing, Gien, Bourron-Marlotte ou l’atelier Laurin de Bourg-la-Reine.

En lire plus »